10 tâches que votre DAF externalisé peut réaliser

En tant que dirigeant ou fondateur de startup, vous avez décidé d'externaliser votre direction financière (DAF), comme la plupart des startups et PME à un moment de leur vie. Mais vous hésitez sur les tâches que vous pourriez confier à votre DAF externalisé (indifféremment appelé DAF externe, DAF en temps partagé ou même CFO part time). Découvrez les 10 tâches que nous vous conseillons de lui confier, pour gagner du temps, mieux atteindre vos objectifs de croissance … bref vous faciliter la vie.



Peinture d'un chat travaillant à un ordinateur


1) Projections financières

Toutes les startups ont besoin de projections financières : elles montrent en effet votre capacité à générer des revenus et du profit, et sont donc clairement un élément d’attractivité pour les investisseurs potentiels. Les projections financières sont également la base de votre budget et indiquent l’effort financier nécessaire en termes d’investissement pour faire fonctionner le business. Les conseils avisés d’un expert financier sont nécessaires pour faire des prévisions réalistes.

Un DAF externalisé se basera sur les résultats financiers de la période précédente pour prédire comment la société performera sur les périodes futures. Pour les sociétés en démarrage, le DAF pourra également partir “à froid” et se basera alors sur son expérience.

Les projections financières incluent bien sûr une projection aussi bien des dépenses que des revenus, sur toutes les verticales clés de la société, mais aussi des explications sur la façon dont les dépenses de vente / marketing vont grossir, ou encore les évolutions de l’équipe de vente nécessaires pour atteindre les objectifs de croissance.

Si jamais vous avez déjà un fichier de projection financière, un DAF externalisé pourra le challenger, le mettre à jour ou encore l’étendre sur une période plus longue.



2) Modélisation financière

La modélisation des scénarios revient à réaliser des projections financières alternatives qui montrent comment la société est susceptible d’évoluer en fonction de certaines variables et certaines conditions. Par exemple, il est possible de modéliser les finances de la société selon une hypothèse de croissance annuelle forte (e.g. 200%) ou alors plus modérée (e.g. 80%). La modélisation simulera alors l’impact de cette hypothèse sur les résultats (coûts, dépenses).


Chaque scénario doit s’accompagner d’un plan d’actions adapté. Ces multiples scénarios et plans sont longs à élaborer, le directeur financier externe peut alors être d’une aide précieuse pour vous faire gagner du temps. Le fait que ce dernier ait également travaillé pour plusieurs autres startups lui a permis d'augmenter son expertise, qu’il pourra mettre à profit au cas particulier de votre startup (benchmark d’hypothèses et de scénarios réalistes, adaptation des plans d’actions, etc.)



3) Actuel vs. prévisionnel

Le budget prévisionnel fixe des objectifs se basant sur des hypothèses (de vente, de dépenses, etc.) qui doivent être retranscrites en une stratégie opérationnelle, qui permettra d’atteindre ces fameux objectifs. Pour vérifier si l'entreprise est sur la bonne voie ou non, le DAF externalisé comparera, de façon dynamique (i.e. au fur et à mesure) vos données financières réelles au prévisionnel et vous indiquera où vous en êtes. Le calcul de l'écart entre votre budget et les données réelles met en évidence les points sur lesquels vous devrez probablement ajuster votre stratégie ou vérifier si le prévisionnel est réaliste.


La force du DAF en temps partagé réside dans sa capacité à vous conseiller sur les modifications à apporter à votre budget, sur la base de ce qu’il connaît de votre entreprise, mais aussi en se référant aux autres cas qu’il a rencontrés par le passé.



4) Mise en place de KPI

Au-delà des indicateurs de base (évolution de la trésorerie, du chiffre d’affaires, des dépenses de personnel, etc.), le management a besoin pour bien évaluer la situation de son entreprise, d’indicateurs (KPI) adaptés à son modèle économique. Ces indicateurs pertinents peuvent être comparés par le DAF externalisé avec ceux traditionnellement rencontrés dans le secteur d’activité de votre entreprise.

Ce benchmark sectoriel permettra notamment de mettre en place des alertes sur les indicateurs, afin d’anticiper certaines situations potentiellement à risque.


Parmi les KPI les plus utilisés (mais aussi les plus basiques), on peut citer le runway ou encore le CMGR. Le runway sera particulièrement important pour les sociétés avec beaucoup de frais de développements ou de R&D en amont, et un fort décalage avec l’entrée des premiers revenus. Le plan de financement devra alors apparaître de manière claire dans le budget, en se basant sur des hypothèses réalistes (inutile d’indiquer un montant récurrent de subventions publiques tous les ans, si vous n’avez même pas identifié les dispositifs pertinents pour votre roadmap).

Pour les modèles SaaS, cela implique d'examiner avec précision les revenus et les coûts moyens par client. Le directeur financier surveillera alors le rapport entre la valeur de la durée de vie du client (LTV pour LifeTime Value) et le coût d'acquisition du client (CAC) afin de montrer la durabilité de votre activité et d'indiquer les moyens d'améliorer la rentabilité.



5) Présentation financière

Nombre des sujets abordés lors des boards sont directement liés à vos finances : levée de fonds, constitution annuelle des budgets, stratégie vente / marketing, recrutement, etc. Il est courant que les directeurs financiers externalisés assistent au board pour mener les discussions financières et interpréter les chiffres. Le DAF pourra ainsi répondre aux questions qui ne manqueront pas d’être posées, détailler et expliciter les projections financières, présenter les scénarios modélisés et expliquer la théorie qui sous-tend les hypothèses de ses projections.


Une fois encore, un DAF externalisé devra avoir une connaissance approfondie de votre startup afin de présenter des interprétations éclairées des données.

En tant que dirigeant, vous souhaitez peut-être ne pas inclure au board de personnes étrangères à l’actionnariat. Il vous faudra alors faire une réunion amont avec le DAF externe pour vous qu’il vous explique les principales données financières, puis un débrief ultérieur, pour répondre aux questions qui vous auraient été posées et auxquelles vous n’avez pas su répondre. Evidemment cela dépend de votre appétence pour les sujets financiers, mais aussi de la complexité des données.

Notre conseil est tout de même d’inclure un DAF externalisé à votre board, surtout si des VC y participent.



6) Reporting financier

Au-delà de la présentation des projections et résultats financiers, un reporting régulier est souvent demandé au DAF externalisé : (i) pour la direction de l’entreprise, (ii) de manière spécifique pour le management de certaines fonctions (le plus souvent RH et ventes), mais aussi (iii) pour les investisseurs. C’est d’ailleurs souvent à la demande de ces derniers qu’un véritable reporting financier régulier commence à se mettre en place. Notez tout de même qu’en ce sens chaque VC a ses propres attentes en termes de contenu et de fréquence.


Il est évidemment important d’adapter le contenu pour chaque destinataire. Pour rendre cette tâche efficace, un bon DAF externalisé devra au maximum l’automatiser sans toutefois perdre de vue que la donnée doit être explicitée. Il pourra alors utiliser des templates qui lui permettront de commenter les éléments présentés.

En outre, votre directeur financier externalisé examinera et confirmera l'exactitude de vos principaux états financiers mensuels : compte de résultat, tableau des flux de trésorerie et bilan.



7) Appui stratégique

Un DAF externalisé n’est pas simplement une personne ayant des compétences classiques en finance et qui sait habilement utiliser un tableur de données. Son rôle va bien au-delà, comme nous avons pu l’expliciter dans un article sur les nouvelles attentes de la fonction.


Aujourd’hui un directeur financier se doit, entre autres, d’être un véritable business partner (ou bras droit) pour les fondateurs : ainsi il devra, en faisant appel à toute son expérience, challenger le management sur les décisions prises, conseiller sur la mise en place des stratégies qui fonctionnent, etc. Ce n’est pas parce que le DAF est externalisé qu’il n’est pas impliqué. Au contraire, en tant que fondateur, vous devez profiter de ce regard à la fois interne et extérieur.



8) Support legal

Selon la taille de l’entreprise, il n’est pas toujours évident (ou utile) de mettre en place une équipe en charge du juridique. Si des sujets importants doivent être traités, que ce soit vis-à-vis des contrats clients / fournisseurs ou alors en RH, il est toujours conseillé de faire appel à des experts en la matière, qui peuvent être des cabinets spécialisés. Le DAF externalisé devra alors faire la liaison avec ces experts, ce qui sera autant de temps gagné pour le management.

Selon la complexité des sujets, le DAF doit également être en mesure de traiter un certain nombre de sujets par lui-même : accords de confidentialité, de collaboration, mentions contractuelles légales, relecture des contrats clients, RGDP, RH (paie, convention collective, établissement ou rupture de contrat, etc.).



9) Levée de fonds

La levée de fonds est une étape importante dans la vie d’une entreprise (même si elle n’est évidemment pas du tout obligatoire). C’est aussi un moment de stress, très prenant pour les fondateurs. Le renfort d’un DAF externalisé est absolument nécessaire selon nous pour préparer les documents utiles : projections et modèles financiers, résumé des principaux éléments financiers, mais aussi pitch deck, qui pourra être relu et challengé par le DAF externalisé. Nous parlons bien ici d’un rôle support, le road show devant être fait par le ou les fondateurs : les investisseurs adhèrent généralement à l'histoire et à la vision de ces derniers ; cela permet de mieux développer la relation, ce qui est essentiel sur le long terme.


10) Recherche et obtention de financement (amélioration du cash)

La levée de fonds est souvent citée comme le meilleur moyen d’améliorer drastiquement et durablement la trésorerie de l’entreprise, pour enfin mettre en place les ressources en face de la roadmap que vous avez imaginée il y a des mois. N’oubliez cependant pas que la levée de fonds auprès d’investisseurs est dilutive, et qu’il existe d’autres moyens de financement non dilutifs (voir en ce sens notre article sur la distinction entre financement dilutif et non dilutif). Le DAF doit être à l’initiative en la matière et doit pouvoir proposer à la société des alternatives de financement et une stratégie globale, adaptée et pertinente au regard de la situation de la société : financement de l’innovation auprès des organismes publiques si la société est engagée dans des phases de développement ou de R&D, revenue based financing si la société a une traction marché importante, affacturage si la société a des délais de paiement longs, etc.

7 vues